Agora Sport




PLAFONDS Ago-Energy

ÉLIMINATION de la charge radiante

La composante d’aluminium laminée utilisée dans le plafond suspendu AGO-ENERGY donne un indice d’émissivité de seulement 4% à 70o F. Ainsi la presque totalité de la charge de chaleur irradiant la surface de glace est éliminée. Par conséquent, la température de la saumure peut-être haussée jusqu’à 5 degrés, réduisant ainsi le fonctionnement des compresseurs tout en maintenant une qualité de glace supérieure.


RÉDUCTION de 25% à 40% de l’énergie requise pour réfrigération

Les économies attribuables à un plafond suspendu à faible indice d’émissivité AGO-ENERGY varient selon chaque installation. Le rendement du système de réfrigération, la situation géographique et la saison en cours ont tous un rapport direct sur son efficacité. Cependant, les économies réalisées en réduisant le phénomène de la radiation de chaleur, en plus des avantages supplémentaires que fournit un tel plafond suspendu, peuvent apporter des économies d’énergie de l’ordre de 22% à 35% annuellement pour l’exploitation globale d’un aréna. Les sommes ainsi épargnées permettront le remboursement du coût d’installation du plafond suspendu en moins de 5 ans dans la plupart des arénas.


ÉLIMINATION de la condensation

La chaleur qui n’est plus radiée à la surface de la glace demeure au-dessus du plafond suspendu et maintient la température du plafond à environ 70o F. De façon régulière un plafond d’aréna conventionnel (sans plafond suspendu AGO-ENERGY) se maintient à environ 50o F, ce qui est tout près du point de condensation.

Ainsi, si l’air ambiant de l’aréna devient humide, il se produira un effet de condensation au niveau du plafond, provocant la chute de gouttelettes. Cette condensation endommage la charpente du toit en produisant rouille et moisissure, détériore la surface glacée et provoque une brume qui obstrue la vue. Cette situation ne peut-être résolue par une ventilation étant donné que l’air provenant de l’extérieur est doux et humide lorsque ce phénomène se produit.


AUGMENTATION du niveau d’éclairage

La qualité réfflichissante du plafond suspendu AGO-ENERGY améliore la qualité de l’éclairage. Le niveau de l’éclairage est ainsi augmenté et mieux réparti, les espaces ombragés sont diminués et l’apparence générale de l’aréna est de beaucoup améliorée.


RÉSISTANCE aux chocs causés par les rondelles

La haute résistance en tension des composantes du plafond suspendu AGO-ENERGY , sa fabrication en croisée , ainsi que son installation rendent celui-ci plus que résistant aux impacts causés par les rondelles de hockey (± 55lbs./po.²). Le concept modulaire du plafond AGO-ENERGY et son système de fixation suspendu permettant l’ajustement des tensions, facilitent la réparation et le remplacement d’une ou plusieurs sections, si nécessaire.


AMÉLIORATION de l’acoustique

La nature des composantes du plafond suspendu AGO-ENERGY procure une véritable amélioration de l’acoustique, ce qui aide grandement la cause des arénas qui de façon régulière sont reconnus pour leur faible qualité sonore.


ENTRETIEN de la toiture minimisé

Le nettoyage et l’entretien pour prévenir la détérioration de plafonds d’aréna dépourvus d’un plafond suspendu deviennent chose du passé. Le budget habituel pour couvrir les dépenses de matériaux, main-d’œuvre et fermeture de l’aréna pour fins d’entretien n’est donc plus nécessaire. Une fois installé, le plafond suspendu AGO-ENERGY ne requiert plus d’entretien.


Les charges de chaleur

Les patinoires où l’on pratique le hockey, le patinage artistique et le curling présente une situation unique, à savoir : une surface froide – la glace – qui se trouve sous une surface relativement chaude – le plafond.

Dans un aréna, la principale source de chaleur parvenant à la surface glacée provient du toit. Cette chaleur émise par le plafond que l’on appelle charge radiante y est pour 28% de toutes les charges thermiques dans un aréna.(source : ASHRAE Réfrigération 1994, chapitre 33).

L’aménagement du plafond suspendu AGO-ENERGY à faible indice d’émissivité dans les bâtiments abritants des patinoires a de plus en plus la faveur des propriétaires, des ingénieurs, des gestionnaires et des corporations qui souhaitent réduire la consommation d’énergie et les frais d’exploitation des patinoires.

L’installation d’un plafond suspendu AGO-ENERGY permettra d’éliminer la condensation, d’accroître la luminosité et d’améliorer l’apparence générale des lieux.

Les économies réelles et les avantages de l’installation d’un plafond suspendu à faible indice d’émissivité ont été confirmés par des études bien documentées de la part d’organismes gouvernementaux ou privés. Dans une étude commandée par l’Association Canadienne de l’électricité (rapport 9129U858) publiée en 1992, on mentionne que l’installation d’un plafond à faible indice d’émissivité est la plus importante mesure d’économie d’énergie dans un aréna.


La radiation du plafond

Le plafond est réchauffé par conduction, à partir de la chaleur provenant de l’extérieur, et par la stratification normale de l’air ambiant à l’intérieur de l’aréna. La radiation thermique par infrarouge étant invisible, on ignore souvent l’impact qu’elle produit sur les patinoires.

Néanmoins, la quantité de chaleur irradiée à la surface glacée est assez considérable. Heureusement, la radiation est une source de chaleur que l'on peut éliminer presque entièrement. La quantité de chaleur émise sur la surface glacée est fonction à la fois de la différence de température entre le plafond et la glace et d’un facteur physique appelé indice d’émissivité. Par indice d’émissivité, on entend les propriétés rayonnantes du matériau. Tous les matériaux ont un indice d’émissivité compris entre 0 et 1. Un matériau qui a un indice d’émissivité de 0 n’émet aucune chaleur, tandis qu’un matériau qui a un indice de 1 émet la totalité de la chaleur. Or, l’indice d’émissivité de la plupart des matériaux d’un toit est d’environ .90 tandis que l’émissivité du plafond suspendu AGO-ENERGY se situe entre .03 et .04.


technical specifications